Message originel :

« Bonjour, je suis enseignant en SVT et je prépare un petit TP sur l’homéopathie en Ts pour aborder la différence entre médecine et pseudo médecine. en faisant mes recherches, je suis tombé sur la thèse de Estelle LEROY  » Pratique comparée de l’homéopathie en europe et perspective ». Cette thèse me parait un peu « légère » et je n’arrive pas à savoir si elle est officielle ou non. On y trouve également un tableau comparant la réussite des soins homéopathiques par rapport aux soins allopathiques qui me parait un peu étrange .. Avez vous des informations à ce sujet ? Merci ! »

 

Notre analyse :

Bonjour,

Le sujet est très intéressant, et je me suis donc mise en quête de la thèse dont vous parliez : et elle existe bien ! C’est une « vraie » thèse, soutenue à l’université de pharmacie de Nantes.

Pour la précision, il faut savoir que les thèses de sciences (de 3 ans minimum) et les thèse en pharmacie ou en médecine n’ont rien à voir. Ces dernières se font sur une très courte durée, sans le même travail qu’on demande aux chercheurs, les médecins ayant beaucoup moins de temps à consacrer à un tel projet.

Ceci étant dit, j’ai essayé de trouver la source qui a mené à l’étonnant tableau que vous nous avez transmis. Il serait tiré des informations du Dr Louyot-Keller, provenant d’une publication dans un magazine faisant la promotion des médecines alternatives, et non disponible en libre accès. Je précise qu’il ne s’agit pas ici d’une publication scientifique au sens stricte du terme, c’est-à-dire publier dans une revue scientifique à comité de relecture. Ce que je trouve curieux, c’est qu’aucune des sources citées par l’autrice de cette thèse ne vient d’une base de données bibliographiques. Toutes (ou presque) les sources sont des sites ou magazines faisant la promotion de l’homéopathie.

En cherchant sur la plus grande base de donnée bibliographie au monde – à savoir pubmed – j’ai trouvé plusieurs articles interessant :

_Celui-ci est plutôt historique, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2802711/

il parle des études de Tessier sur la pneumonie, le choléra et d’autres maladies. On y explique qu’à l’hôpital Sainte-Marguerite, entre 1849 et 1851, environ 8 000 patients y ont été traités, en recevant de manière aléatoire un traitement allopathique ou homéopathique. L’article dit je cite « L’administration centrale a signalé un débit plus élevé et un taux de mortalité plus faible dans les services de Tessier, les fournitures médicales ne coûtant que 1% de celles utilisées par les allopathes. »  et le paragraphe suivant : « Malheureusement, il n’y a AUCUN enregistrement survivant des réponses au traitement analysées par état clinique.  »

On parle donc ici sans preuve.

A savoir que la supériorité apparente de l’homéopathie sur l’allopathie dans les statistiques sur la pneumonie peuvent s’expliquer par le fait que la saignée nocive a été évitée.

-dans cet article, il est question de cultures de bactéries dans des boites de pétri, mises en contacte de granules homéopathiques :

https://www.thieme-connect.de/products/ejournals/abstract/10.1055/s-0038-1637729

A savoir que lorsque nous faisons ça avec des antibiotiques, on obtient quelque chose comme ça :

 

Les bactéries ne peuvent pas se reproduire et survivre à proximité du médicament. Pour les granules homéopathiques il n’en est rien, et l’article conclu « Aucun effet inhibiteur significatif des médicaments homéopathiques testés sur aucune population d’ E. Coli n’a pu être trouvé, quelle que soit leur sensibilité au traitement antibiotique »

-Même constat dans cette étude sur l’efficacité comparative de l’ homéopathie individualisée et des antibiotiques dans le traitement de la mammite clinique bovine:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29374099

dont la conclusion est : « Les résultats de l’étude impliquent que l’efficacité de l’ homéopathie individualisée ne va pas au-delà d’un effet placebo ».

Voila, j’espère que tout ceci vous aura éclairé.

Marina Aletheia

septembre 2017.

 

Homéopathie Vs Anti-infectieux