Page principale Dossiers La nécessité du hasard
La nécessité du hasard Imprimer Envoyer
Écrit par Florent TOURNUS   
Dimanche, 06 Avril 2008 01:00
Index de l'article
La nécessité du hasard
Qu'est-ce qu'une série aléatoire ?
Nous sommes de mauvais générateurs aléatoires
Le principe d'un test
Pourquoi utiliser un tirage au sort ?
Répondre par hasard, oui, mais comment ?
Tous les tirages au sort ne se valent pas
Une probabilité de réussite, conditionnelle
Une ou plusieurs expériences ?
Martingale ? Vous avez dit martingale ?
Tirage aléatoire sans contrainte
Un tirage peut-il nuire à l'expression d'un phénomène ?
Mauvais tirage et échec de test
Une situation dissymétrique
Pour résumer : l'essentiel à retenir
Toutes les pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant-propos

Cet article est relativement long (bien plus long que ce que je prévoyais initialement !) : c'est lors de l'écriture qu'on réalise qu'une question en appelle une autre et demande des explications détaillées... Beaucoup de points différents autour de la question du hasard sont discutés : soyons réalistes, il s'agit de sujets souvent difficiles, parfois subtils, et malheureusement délicats à expliquer simplement ! En conséquence, il peut être raisonnable de ne pas lire l'article dans son intégralité d'une seule traite (ou alors c'est le mal de tête garanti !) : il vaut mieux prendre le temps d'avancer à son rythme dans sa réflexion et dans sa compréhension, et ne pas hésiter à revenir à plusieurs reprises sur un paragraphe. Malgré l'austérité du sujet abordé, j'espère que cet article pourra contribuer à rendre moins obscurs certains aspects pourtant essentiels en zététique...

 

Florent Tournus

 

 

Introduction


Toute personne s'intéressant à la zététique ou à la parapsychologie scientifique doit être sensibilisée à l'importance d'une bonne randomisation (c'est-à-dire un tirage au sort) lorsqu'on effectue une série d'expériences pour essayer d'observer la manifestation d'un phénomène « extraordinaire ». La randomisation, au même titre que le double aveugle, fait partie des préceptes majeurs à suivre pour mener une investigation scientifique. Ce principe a parfois été tellement rappelé et paraît si naturel pour certains, qu'on en arrive à ne plus se poser certaines questions, voire à oublier pourquoi une randomisation correcte est si importante.

Cet article, qui n'a pas la prétention d'entrer dans des considérations théoriques sur le hasard, vise à répondre à plusieurs interrogations autour de la question du hasard dans les « expériences psi » [1], telles que :

  • pourquoi faut-il faire un tirage au hasard (c'est-à-dire avoir une bonne randomisation) ?
  • le détail du tirage aléatoire peut-il modifier l'issue d'un test ?
  • peut-on conclure quelque chose d'expériences effectuées sans ou avec un « mauvais » tirage aléatoire ?

Avant d'essayer d'apporter des réponses claires à ces questions, et de présenter des exemples précis pour illustrer mon propos, je voudrais donner quelques explications préliminaires sur ce qu'est une série aléatoire et sur l'incapacité d'un être humain à générer une telle série.