Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Le protocole de Sarkhil signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1234
SUJET: Le protocole de Sarkhil
   05/09/13 à 13:20 #39890
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:Le protocole de Sarkhil
Bobby écrit:
La question est : comment différencier un charlatan d'un vrai sourcier ?
Absolument, et le risque est de tomber dans un raisonnement circulaire du genre : comment sélectionne-t-on les sourciers pour le test ? -> en prenant les bons -> qu'est-ce qu'un bon sourcier ? -> un bon sourcier est, par définition, quelqu'un qui va réussir au test -> comment sélectionne-t-on les sourciers pour le test ?

Autre problème de « la majorité » : la majorité de quel échantillon ? De tous les sourciers ? Des sourciers participants au test ?

Voici quelques éléments qui peuvent nous aider :
1- on peut demander à une association de sourciers de sélectionner, par la méthode de son choix, des sourciers qui sont, selon elle, particulièrement compétents.
ou
2- on peut faire des pré-tests, sans double-aveugle, et ne sélectionner que les sourciers qui sont performants dans les conditions de l'expérience.
ou
3- on sélectionne un sourcier célèbre, dont la compétence est reconnue

Dans les cas 1 et 2, il faut garder à l'esprit que si nous travaillons avec 100 sourciers (par exemple), la probabilité que l'un d'entre eux obtienne des résultats positifs par simple chance est potentiellement très élevée. C'est d'ailleurs ce qui s'est produit à Munich. Quand les sourciers sont nombreux, il y a toujours un sourcier qui obtient une performance remarquable et qui s'empresse de dire que si lui obtient des résultats c'est parce que, contrairement aux autres, lui est bon (alors que les probabilités, basées sur l'ensemble des participations, prévoient ce type de performance).

Lors des concours de sourciers organisés par les sceptiques australiens, ils gèrent la chose en disant que celui qui remporte le concours gagne le droit de participer à une expérience individualisée (avec 110.000$ à la clé). La probabilité que cette même personne obtienne, par hasard, une performance exceptionnelle dans une 2e expérience, est évidemment beaucoup moins élevée.

Attention de ne pas tomber, donc, dans le travers qui consiste à dire qu'un bon sourcier est celui qui réussit l'expérience. Il faut trouver un moyen de travailler, sans contestation possible, avec un ou des sourciers dont la compétence est vérifiée AVANT l'expérience, pour éviter les contestations, et il faut prendre en compte l'ENSEMBLE des résultats des sourciers participants et ne pas s'attacher aux résultats des meilleurs seulement (ou alors faire un test en 2 étapes comme le font les Australiens).
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   05/09/13 à 13:59 #39891
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Le protocole de Sarkhil
C'est exactement ça, merci Nikoteen :o)

Notre société actuelle submerge totalement la sensibilité de nos sens, mais je suis certain que nous sommes biologiquement capable de ressentir des messages bien plus subtiles, comme des vibrations naturelles (pourquoi pas ?) ou autres choses... Pour dire que j'aimerais bien croire au don des sourciers.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   05/09/13 à 15:12 #39894
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le protocole de Sarkhil
Je ne sais pas si vous avez raison de vous focaliser sur la sélection des sourciers. Quelque soit la méthode choisie, on pourra, sans aucune mauvaise foi, déclarer qu'une expérience négative n'a pas prouvé de pouvoir chez les personnes testées mais n'empêche pas ce pouvoir d'exister chez d'autres. Qu'on sélectionne la majorité dans un lot, le meilleur, la moyenne, n'y change pas grand chose.

Juste une remarque :
nikoteen écrit:
2- on peut faire des pré-tests, sans double-aveugle, et ne sélectionner que les sourciers qui sont performants dans les conditions de l'expérience.Il me semblait prouvé et admis même par Sarkhill que les sourciers souffrent d'un biais de confirmation lorsqu'ils connaissent le résultat qu'ils doivent trouver. Ils s'en abstraieraient d'une façon non spécifiée en "conditions réelles". Du coup ce pré-test ne serait utile qu'à la sélection de sourcier souffrant fortement de ce biais.

A mon avis, 1 et 3 sont probablement les meilleures méthodes, car confirmer ou infirmer les compétences d'une personne reconnue publiquement ou juste dans son petit milieu est le seul vrai résultat à attendre d'une telle expérience.
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/09/13 à 08:43 #40018
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le protocole de Sarkhil
Cette conversation est morte ? C'est dommage, je trouvais qu'elle progressait. Toujours envie de mettre un protocole au point Sarkhill ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/09/13 à 23:17 #40139
laurence
Contributeur fréquent
Messages: 43
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le protocole de Sarkhil
Bonsoir,
je trouve cette idée d'expérience intéressante.
Si j'ai bien saisi vous craignez un biais entre "bon sourcier" et "mauvais sourcier".
D'un autre côté c'est la capacité de détection d'eau souterraine en indiquant la profondeur et le débit qui est testée. Donc si quelqu'un prétend en être capable et en fait profession n'est-ce pas suffisant pour faire partie du groupe "sourcier" ?
Sinon dans le groupe "neutre" il va aussi falloir exclure toutes les personnes ayant une bonne capacité en lecture d'un milieu naturel (si l'expérience se déroule en milieu naturel).
Pour prendre un exemple : moi (c'est pas par vanité, c'est plus simple).
Je ne suis pas sourcier donc je pourrais intégrer un groupe "neutre" mais j'ai un niveau de compétence naturaliste pas trop mauvais, je connais particulièrement bien certains milieux naturels, j'aurai donc plus de "chances" de tomber juste si je me trouve dans un milieu identique ou proche de ceux que je connais, ou dans le cas d'un milieu qui m'est inconnu d'appliquer une méthodologie m'aidant à cerner des zones propices.
Une personne n'ayant aucune connaissance en écologie aura moins d'outils à sa disposition pour choisir un lieu de forage.
Donc je biaise les "neutres".
A partir de là, on peut se dire qu'on n'effectue pas de sélection ni dans le groupe "sourcier" ni dans le groupe "neutre" où finalement le niveau de connaissance des milieux naturels est grosso modo (ça c'est pas très scientifique) le même. Quelle différence entre un sourcier médiocre et un bon naturaliste ?
C'est correct comme raisonnement ou je me goure ?
Du coup il m'apparait plus simple d'effectuer l'expérience sur un site artificiel sans repères extérieurs. Et soyons fous, vu que vous avez des moyens illimités, un site où circulent des canalisations en tous sens et à des profondeurs différentes dont l'alimentation est réglée par des électrovannes reliées à un ordinateur qui les ouvre et les ferme de façon aléatoire. On peut même pousser le vice en ayant des canalisations en divers matériaux. Bon, plus besoin d'hydrogéologues pour le coup et c'est moins poétique qu'une virée à la campagne...
 
Le sujet a été verrouillé.
   23/09/13 à 22:37 #40152
Ovale
Super contributeur !
Messages: 167
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 22/02
 Re:Le protocole de Sarkhil
laurence écrit:
Et soyons fous, vu que vous avez des moyens illimités, un site où circulent des canalisations en tous sens et à des profondeurs différentes dont l'alimentation est réglée par des électrovannes reliées à un ordinateur qui les ouvre et les ferme de façon aléatoire. On peut même pousser le vice en ayant des canalisations en divers matériaux. Bon, plus besoin d'hydrogéologues pour le coup et c'est moins poétique qu'une virée à la campagne...

Bonsoir,

mais ce protocole a déjà été testé à Munich entre 1986 et 1988. Bien que les sourciers participants au protocole l'aient jugé satisfaisant, il existe des détracteurs qui lui opposent un protocole en milieu naturel.
 
Le sujet a été verrouillé.
   24/09/13 à 19:43 #40171
laurence
Contributeur fréquent
Messages: 43
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le protocole de Sarkhil
Ovale écrit:

Bonsoir,

mais ce protocole a déjà été testé à Munich entre 1986 et 1988. Bien que les sourciers participants au protocole l'aient jugé satisfaisant, il existe des détracteurs qui lui opposent un protocole en milieu naturel.


Ah ben mince alors...
pour ceux qui comme moi sont un peu loin de tout ça :
fr.wikipedia.org/wiki/Sourcier#Munich

Bonne soirée.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1234
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK