Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Revenants familiaux signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345
SUJET: Revenants familiaux
   24/07/10 à 08:29 #13274
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Revenants familiaux
Un sujet qui me tient à coeur.
Au décès d'un de vos proches, avez-vous ressenti, même à grande distance, quelque chose d'étrange en rapport avec l'heure de la mort, comme un dernier au revoir de la part du défunt, un genre de clin d'oeil.
Etes-vous, comme chez moi, protégé par les revenants familiaux, et avez-vous conscience de l'existence d'ancêtres communs?
Cela m'a été confirmé dans mon entourage ; ceux ou celles qui sont de l'autre côté du miroir reviennent aider les veuves et les veufs, même 20 ans après leur décès. Ils viennent la nuit s'occuper de la personne, et beaucoup discuter avec. C'est normalement, un secret familial, partagé également avec les rationalistes de ma famille, eux, plus pragmatiques ne se prononcent pas et disent que c'est une illusion.
Le deuil génère-t-il des états modifiés de conscience spécifiques et/ou des bouleversements chimiques dans le cerveau, comme une endorphine qui aiderait à passer le cap de la douleur de la perte?
Sans aborder la question de l'au-dela (trop galvaudé et orienté par les religions), où se situerait la conscience des défunts, quels sont leurs mondes?
Le passage de la mort ne vous fait-il pas penser à une grande aérogare d'aéroport où sont dispatchés les âmes?
Les sceptiques qui perdent un proche se pose-t-il la question de la survivance où pense que tout s'arrête au dernier souffle et pourquoi?

ps: à noter que mes revenants familiaux, d'après les sources, ne ressemblent pas à des fantômes transparents, mais bien à vous et moi.
Par contre, ils sont plus jeunes physiquement et sans maladie.

++
 
Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 10:29 #13279
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Revenants familiaux
BÉZAMAT écrit:
Un sujet qui me tient à coeur.
Au décès d'un de vos proches, avez-vous ressenti, même à grande distance, quelque chose d'étrange en rapport avec l'heure de la mort, comme un dernier au revoir de la part du défunt, un genre de clin d'oeil.

Non

Etes-vous, comme chez moi, protégé par les revenants familiaux, et avez-vous conscience de l'existence d'ancêtres communs?

Non

Bla bla bla

Le deuil génère-t-il des états modifiés de conscience spécifiques et/ou des bouleversements chimiques dans le cerveau, comme une endorphine qui aiderait à passer le cap de la douleur de la perte?

Peut-être

Sans aborder la question de l'au-dela (trop galvaudé et orienté par les religions), où se situerait la conscience des défunts, quels sont leurs mondes?

Nulle part

Le passage de la mort ne vous fait-il pas penser à une grande aérogare d'aéroport où sont dispatchés les âmes?

Non

Les sceptiques qui perdent un proche se pose-t-il la question de la survivance

Non

où pense que tout s'arrête au dernier souffle et pourquoi?

Ceux qui partent restent dans la mémoire de ceux qui restent.
Ça ne va pas plus loin.

Bla bla bla
++
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 10:42 #13281
Greem
Super contributeur !
Messages: 280
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Revenants familiaux
BÉZAMAT écrit:
Cela m'a été confirmé dans mon entourage ; ceux ou celles qui sont de l'autre côté du miroir reviennent aider les veuves et les veufs, même 20 ans après leur décès.
J’ai envie de m’arracher les yeux quand je lis ça.
 
Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 11:18 #13282
munduruku
Contributeur fréquent
Messages: 73
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Revenants familiaux
je plusse sax: sauf



Les sceptiques qui perdent un proche se pose-t-il la question de la survivance

Non


Il me semble que Bézamat parle des "humains" sceptiques. Alors la permanence des objets qui ont existé est un biais cognitif normal. Il n'apparait pas à la naissance ( cf Piaget )

Il est donc naturel de ne pas croire à la disparition de ce qui existait 5 minutes avant, et de s'interroger sur son devenir.

Néanmoins, la réponse zététique est que l'on ne sait pas. Et tant qu'aucun fait nouveau sera apporté au dossier, la théorie la plus simple prévaut, et dans ce cas c'est qu'il n'y a rien après la mort.

Cela va dans le sens des théories scientifiques de la pensée (les neurones comme support de la pensée), il faudra donc une preuve forte pour affirmer le contraire. Car cela impliquerait que la pensée peut exister sans neurones, et que contrairement à ce que pense toute la neurologie, les neurones ne seraient pas nécessaire à la pensée.
 
Dernière édition: 24/07/10 à 11:27 Par munduruku.Raison: (envoi involontaire du brouillon)
Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 11:32 #13283
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Revenants familiaux
munduruku écrit:
je plusse sax: sauf



Les sceptiques qui perdent un proche se pose-t-il la question de la survivance

Non


Il me semble que Bézamat parle des "humains" sceptiques. Alors la permanence des objets qui ont existé est un biais cognitif normal. Il n'apparait pas à la naissance ( cf Piaget )




Je pense que notre ami parlait de survivance en tant que pur esprit (je résume).
Dans ce cadre, un sceptique, en tout cas le sceptique que je suis, ne se pose pas la question.
La survivance en tant que matière organique, après éventuellement combustion, ne fait pas problème.


Car cela impliquerait que la pensée peut exister sans neurones, et que contrairement à ce que pense toute la neurologie, les neurones ne seraient pas nécessaire à la pensée.


Le sujet a déjà fait polémique ICI
 
Dernière édition: 24/07/10 à 11:36 Par saxncat.

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 11:43 #13284
Moustache
Contributeur important
Messages: 157
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Rhône-Alpes Date anniversaire: 09/03
 Re:Revenants familiaux
Salut les gars,

On dirait que vous venez juste de découvrir les délires de BEZ. C'est pas très sympa d'être condescendant comme ça, même si je peux comprendre que ses explications et ses aventures laissent souvent perplexe. Moi, je trouve que ça fait du bien d'avoir quelqu'un comme BEZ sur ce forum sinon on s'ennuirait ferme. D'autant qu'il soulève une question qui n'est pas dénuée d'intérêt :

BÉZAMAT écrit:
Le deuil génère-t-il des états modifiés de conscience spécifiques et/ou des bouleversements chimiques dans le cerveau, comme une endorphine qui aiderait à passer le cap de la douleur de la perte?
Cette remarque ne me semble pas bête du tout dans le sens où ça fait appel à des souvenirs très perso :
Quand j'avais dix ans, mon grand-père (de qui j'étais proche) est mort. Après son décès, j'étais parfois persuadé qu'il était avec moi, qu'il m'observé ou voulait communiquer avec moi. Il faut rajouter à cela que j'avais eu une éducation très catho et que j'ai certainement vécu ce décès comme un choc. Il m'a fallut un peu de temps avant de me résoudre que ces sensations n'étaient que des illusions.
Evidemment, moi qui suis aujourd'hui athée et sceptique, je n'ai pas de doute sur le fait que ce n'était qu'une invention pure de mon cerveau.

Du coup je trouve la question, de notre ami "spectrophone", pertinente. Et je n'ai pas la réponse...

Existe-t-il des explications d'ordre neurologique à notre capacité à se croire encore entouré par des personnes disparues ?

A plus.
 
"L'humanité ne se pose jamais que des problèmes qu'elle peut résoudre." K. Marx
Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 11:54 #13285
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Revenants familiaux
Moustache écrit:


D'autant qu'il soulève une question qui n'est pas dénuée d'intérêt :

BÉZAMAT écrit:
Le deuil génère-t-il des états modifiés de conscience spécifiques et/ou des bouleversements chimiques dans le cerveau, comme une endorphine qui aiderait à passer le cap de la douleur de la perte?


C'est effectivement la seule question à laquelle j'ai répondu par un "peut-être" intéressé.

Pour tout le reste, on est dans le non-démontrable ou non-démontré, non-quantifiable ou non-quantifié, et pour un sceptique dans le non-existant.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 12:17 #13287
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:Revenants familiaux
Salut Greem,

Greem écrit:
BÉZAMAT écrit:
Cela m'a été confirmé dans mon entourage ; ceux ou celles qui sont de l'autre côté du miroir reviennent aider les veuves et les veufs, même 20 ans après leur décès.
J’ai envie de m’arracher les yeux quand je lis ça.


Il suffirait peut-être de briser le miroir... c'est moins douloureux. Et même si on écope de 7ans de malheur, quand on est rationnaliste borné, on s'en fout...

René
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 12:19 #13288
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:Revenants familiaux
Salut Mundu,

Et tant qu'aucun fait nouveau sera apporté au dossier, la théorie la plus simple prévaut, et dans ce cas c'est qu'il n'y a rien après la mort.

Si, si, après la mort il y a les asticots, et c'est encore de la vie... :=)

René
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   24/07/10 à 12:26 #13289
Rat de cave
Contributeur important
Messages: 106
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 16/10
 Re:Revenants familiaux
Salut,
Pour ma part, j'ai perdu pas mal de personnes proches en quelques années (mes deux grands parents, mon père, mon parrain, un oncle... en moins de 5 ans). L'idée de "revenants familiaux" ou de "survivance" ne m'a jamais traversée l'esprit...
M'enfin, sait-on jamais: ma marraine est persuadée que l'âme de son mari défunt est en permanence à ses côtés...
@+
 
NO FATE BUT WHAT WE MAKE
Sarah Connor
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK